Roche sédimentaire

Roche Sédimentaire

Dans cet article, je te propose d’aller voir la roche sédimentaire en allant comprendre sa formation. Je te présente les différences entre les types clastiques, biogéniques et évaporites d’un point de point de vue très physique et matériel, puis d’aller voir le sous-entendu énergétique.

Sommaire :

Roche sédimentaire

Qu’est-ce qu’une roche sédimentaire ?

La pierre de l’expérience


Les roches sédimentaires se forment à partir de divers matériaux qui vont se consolider au fil du temps. Les matériaux ont été transportés par l’eau, l’air ou le vent puis déposés au sol. Le temps fait qu’elles deviennent compacts.

Ces matériaux sont généralement des fragments de roches, des minéraux, des coquillages, des os, du sable, de la boue et d’autres matériaux organiques, tels que des algues et des plantes. Les roches sédimentaires se forment généralement à la surface de la Terre, dans les lacs, les rivières, les océans et les dépôts glaciaires.
Il existe plusieurs types de roches sédimentaires, chacune ayant ses propres caractéristiques.

Roche sédimentaire - L'ambre

Bien que l’ambre soit considéré comme une résine, les scientifiques se sont tout de même accordés pour lui donner le nom de roche organique. L’ambre est une résine fossilisée rangée dans la catégorie des roches sédimentaires.

Roches sédimentaires clastiques

Les roches sédimentaires clastiques sont formées à partir de fragments de roche plus ancienne qui ont été transportés et déposés par l’eau ou le vent. Les fragments sont ensuite consolidés et compactés au fil du temps pour former la roche dont sont issus le jaspe mookaite ou le jaspe rouge…

Roche sédimentaire - Dragon en jaspe mookaïte

Roches sédimentaires biogéniques

Les roches sédimentaires biogéniques sont formées à partir de dépôts organiques tels que les os, les coquillages, les algues et les restes de micro-organismes. Ces dépôts peuvent être précipités dans l’eau de mer peu profonde ou sur la surface du sol. Ils se solidifient au fil du temps pour former la roche dont sont issus l’oeil de tigre, le bois silicifié ou l’agate…

Roche sédimentaire - Dragon en oeil de tigre

Roches sédimentaires évaporites

Les roches sédimentaires évaporites se forment lorsque l’eau s’évapore et laisse derrière elle une solution salée. Les minéraux dissous dans cette solution se déposent et se solidifient pour former la roche telle que le sel.

Le sous-entendu de la roche sédimentaire

La roche sédimentaire nous offre l’expérience, la construction sur des bases solides. À travers les âges et le temps, parce que l’on parle en millions d’années tout de même, son énergie apporte ce brin de sagesse. Dans la roche sédimentaire, il y a cet aspect de retrouver une partie de nous, à une époque différente et le rapporter dans cette vie. Permettant d’accueillir de la confiance en Soi comme si elle avait toujours été présente en nous. Certains minéraux peuvent paraître plus toniques que d’autres, mais c’est bien la notion de stabilité, d’avoir les pieds sur Terre, d’un ancrage qui émane de la plupart de ces roches.

Roche sédimentaire - le bois silicifié

Le bois silicifié est une autre particularité des roches sédimentaires. Autrefois, du bois, il fut recouvert par des dépôts divers jusqu’à remplacer certaines de ces cellules par du quartz ou autrement dit de la silice. On le trouve également sous le nom de bois pétrifié ou bois fossilisé.

Petite exception à noter, même si je précise plus haut que se sont la plupart des « minéraux », je rappelle que l’ambre est considéré comme une roche organique. Ce qui en fait une grande différence puisque son système cristallin est amorphe. Ce qui apporte une notion importante dans le travail qu’elle effectuera par apport aux autres minéraux issus des roches sédimentaires. Il y a toutes les qualités mais les ambres seront amenées à « diluer » plutôt que renforcer… Mais j’aurai l’occasion d’en reparler pour un article spécialement dédié à l’ambre ou au système cristallin amorphe.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Suivez le blog sur d’autres réseaux sociaux

S’abonner à la newsletter

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles dans votre boîte mail.